Rénovation d’un bateau d’aviron, 3) renforcement de la coque.

Aperçu de la structure intérieure d’un bateau d’aviron en bois.

Août 2015

Après avoir obtenu un maximum d’informations pour assainir ce bateau, j’ai appliqué une couche d’époxy avec une fine couche de fibre de verre sur cette coque en bois qui n’a que 3 mm d’épaisseur.

Pas évident à travailler, l’époxy demande une grande expérience car la viscosité et le temp de polymérisation varient en fonction de la température ambiante.

J’étais fin prêt, bien organisé et tout s’est parfaitement déroulé. Mis à part le fait que les informations que j’ai reçues correspondaient à une une application à température ambiante de 25 degrés et que le jour ou j’ai exécuté ce surfaçage, il faisait au moins 32 degrés. Cela à provoqué une multitude de petits cratères.
Zut!
Enfin ce n’est pas si grave, la solidité y est, c’est juste un problème esthétique que j’essayerai de corriger ultérieurement.

Quelques petites réparations sur sa charpente ont également été nécessaires.

Il y a du bouleau urgent, alors ce skiff doit de nouveau retourner dans le dépôt en attendant un creux.

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus